Intervention de Vertuo Conseil à l’IAE Gustave Eiffel autour de l’Open Banking 2019-01-11T07:28:23+00:00

Project Description

David Rodrigues, expert Open Banking de Vertuo Conseil, était invité le 23 novembre 2018 à développer sa vision de la transformation de la banque lors de la conférence Open Banking organisée par l’IAE Gustave Eiffel dans le cadre de la formation des futurs professionnels de la Banque. Une table ronde animée par Sharon Wajsbrot, journaliste économique pour Les Echos, qui a notamment permis de largement dépasser les barrières réglementaires (par exemple au sens de la conformité DSP2) pour identifier des opportunités de croissance de nombreux acteurs. Retrouvez ci-dessous notre retranscription de ses interventions.

SW : Quels sont les différents modèles d’Open Banking ? Quelles initiatives actuelles ?

DR : J’ai eu l’opportunité d’étudier différents modèles liés à l’Open Banking dans le cadre d’une étude de marché commandé par la direction générale d’un grand acteur de l’assurance. On constatait notamment que les Insure Tech spécialisées dans les solutions d’agrégations utilisaient principalement la vente sous marque blanche. Bankin’, Budget Insisght vendent leurs expertise et peuvent ainsi accéder au fonds de commerce de grands groupes. Ce modèle permet un time to market bien plus intéressant pour les grands groupes, un coût de setup plus faible et ça permet également de tester l’appétence des clients sur ces nouvelles solutions.

De leur coté, Crédit Mutuel Arkea et Yomoni ont décidé de mettre en place un partenariat afin de créer une joint venture autour du produit hybride Max. Toujours au rayon des Robo Advisor, Ces modèles dépendent donc du niveau de maturité du marché mais aussi de la Fintech/InsureTech.

Cependant, les premiers clients de ces nouvelles opportunités restent les clients internes (filiales, succursales) qui pour des raisons de rapidité de déploiement sont parties sur des solutions locales et essaient maintenant de rationaliser leurs systèmes en intégrant des solutions maisons transverses permettant des économies d’échelles, le tout dans une logique de réduction des coûts.

Une anecdote intéressante concernant les initiatives actuelles, on se demande souvent qui va Ubériser la banque. Il faut savoir qu’il y a peu encore, près d’un tiers des chauffeurs Uber aux Etats-Unis n’étaient pas équipés de compte bancaire. A l’inscription sur la plateforme, ces chauffeurs se voyaient offrir le choix d’ouvrir un compte via un partenariat ou de sélectionner une carte pré-payée. Cela a donc permis d’offrir aux clients de cette solution, les chauffeurs, l’opportunité d’être payé immédiatement plutôt que d’attendre la fin de mois ou de semaine. Cette opportunité a permis à Uber d’avoir une stratégie d’acquisition très forte au niveau des TPE.

SW : Quelle nouvelle promesse Client ? (parcours client, sécurité, fluidité, etc.)

DR : Ces partenariats permettent aux acteurs majeurs et aux plus petites structures de proposer aux clients des services différenciant. Cette approche peut être envisagée sous plusieurs angles :

  • Profiter de services exclusifs/premium afin de générer du PNB en proposant par exemple un abonnement supplémentaire pour bénéficier d’un Robo Advisor gérant l’épargne de façon autonome et pertinente.
  • Identifier des process optimisables et automatisable, par exemple mettre en place des chatbots libérant du temps sur des tâches parfois répétitives et à faible valeur ajoutée. Ces gains pourraient soit permettre une réduction des coûts, soit une augmentation des marges, soit une réallocation des ressources sur des tâches à plus haute valeur ajoutée comme une amélioration du service clients par exemple.
  • Proposer de nouveaux services disruptifs basés exclusivement sur l’amélioration de l’expérience client. A ce niveau les perspectives ouvertes par la 4èmeDirective sur la Lutte Anti-Blanchiment par exemple sont assez considérables. Les irritants liés à l’entrée en relation clairement identifiés, de nombreuses sociétés s’attellent afin de proposer des solutions permettant d’avoir le parcours le plus rapide et simple possible.
RETOUR