Project Description


L’entrée en vigueur de la réglementation MiFID II et les fortes mutations du secteur financier imposent aux banques un effort constant d’adaptation. Boursorama, en tant que leader français de l’activité bourse, n’échappe pas à la règle. C’est dans ce cadre que nous avons rencontré Georges KOUTSOCHRISTOS (GK) et Andrea DAGNANO (AD), respectivement Responsable IT Bourse et Chef de produit Bourse chez Boursorama, afin de mieux comprendre les enjeux actuels et futurs du secteur financier.

Historique

  • Boursorama est le pionnier français de l’activité Bourse, pouvez-vous nous décrire les débuts de l’aventure ?

GK : Plusieurs grands jalons ont façonné l’histoire de Boursorama qui débute en 1995 avec Fimatex, courtier en ligne appartenant à Société Générale, qui s’adresse aux particuliers sur minitel d’abord puis rapidement sur internet. Le leader français de la finance en ligne est ainsi né et Fimatex-Boursorama propose une offre mêlant informations financières et épargne en ligne. Il consolide sa position en rachetant son concurrent Seftrade en 2003 et devient Boursorama.

Puis, en 2006, Boursorama acquiert CaixaBank France et lui permet de développer ses activités bancaires lancées l’année précédente.

Société Générale a toujours été l’actionnaire principal de Boursorama et en est même devenu l’actionnaire à 100% depuis juin 2015.

  • Comment l’activité Bourse a-t-elle évolué ces dernières années ?

GK : Depuis 2000, Boursorama a connu vingt versions de son site internet. Nous façonnons de manière continue le portail et l’adaptons au fil des évolutions technologiques, des nouveaux usages de nos clients ainsi que de l’enrichissement de notre offre de services. L’objectif de Boursorama est de permettre à ses clients de prendre leurs décisions toujours plus simplement et rapidement.

AD : L’activité Bourse a principalement évolué autour de deux services majeurs : Direct Emetteurs et la gestion pilotée.

Dans un fonctionnement traditionnel, les produits de Bourse sont listés sur un Marché réglementé comme Euronext Paris. Les clients interagissent avec le carnet d’ordres et se rencontrent entre eux. Depuis 2013, l’arrivée de Direct Emetteurs permet aux clients de Boursorama de négocier des produits de Bourse directement face à l’émetteur du produit. Direct Emetteurs offre également la possibilité de bénéficier d’une plage horaire plus étendue pour négocier ces produits (8h – 22h).

Quant à la gestion pilotée, elle permet aux clients qui sont moins à l’aise dans la gestion de leur portefeuille, de la confier à un expert externe via l’achat de parts de fonds d’investissement que ce dernier va gérer.

Commercial / produits

  • Qui sont les clients Bourse de Boursorama ?

AD :  Boursorama traite exclusivement sur une clientèle de particuliers dite « Retail ». Pour ces clients, Boursorama propose différents forfaits adaptés aux investisseurs dont les profils vont du débutant à l’expert en matière de marchés financiers.

GK : Les clients Boursorama pourraient être catégorisés de deux manières : les premiers viennent pour s’informer sur les marchés financiers via le portail Média. Les autres viennent pour réaliser des opérations sur les marchés. En bref, une clientèle très large.

  • Quels sont les principaux produits que vous commercialisez ?

AD : Une grosse partie de l’activité de Boursorama est centrée sur les actions (hors gestion pilotée) avec des solutions de SRD (Services de Règlements Différés) qui permettent d’investir sur des produits avec effet de levier.

Les produits de Bourse et les OPCVM (Organisme de Placements Collectif en Valeurs Mobilières) composent également une part importante de notre activité. Sur les fonds d’investissement, Boursorama offre plusieurs forfaits attractifs dont le forfait 0% (une exclusivité sur le marché) qui permet d’accéder à des fonds pour lesquels les clients peuvent s’absoudre des droits d’entrée qui sont des frais initialement imposés et peuvent représenter un coût important.

  • Sur quels produits travaillez-vous actuellement ?

AD : Nous venons d’achever la 20ème version du site internet de Boursorama Banque qui était déjà disponible pour nos clients Bourse depuis le mois de juillet 2017. Cette version du site propose une toute nouvelle plateforme plus fluide facilitant le passage d’ordre pour les clients.

GK : Boursorama possède la plus grande gamme de produits : obligations, equities, OPCVMs, Produits de Bourse et bien d’autres. Nous possédons également une exclusivité sur le marché en proposant Direct Emetteurs.

En plus de cette gamme de produits très étendue, Boursorama cherche constamment à enrichir le contenu proposé afin que les clients possèdent l’ensemble des informations pour prendre leurs propres décisions, à bon escient, de manière rapide, fluide et sécurisée.

AD : En effet, l’enjeu n’est pas d’offrir plus de produits mais d’accompagner le client avec des outils et services afin de mieux l’aider à gérer et comprendre ses investissements.

  • Quels ont été les principaux challenges ces dernières années ?

AD : Les principaux challenges ont été liés aux évènements de marché liés au Brexit et ralentissement de la croissance chinoise. L’actualité économique a une incidence directe sur les marchés.

GK : En effet, l’actualité économique telle que le Brexit, les élections aux Etats-Unis et en Allemagne ont apporté de la volatilité sur les marchés, et une augmentation des échanges.

Cela représente un premier challenge autour du système d’informations qui doit être rapide, robuste et sécurisé pour nos clients.

Le deuxième challenge porte sur l’innovation aussi bien technique comme le Responsive Web Design(1) qu’au niveau des services fournis à nos clients (graphiques dynamiques, accès direct aux marchés etc.).

  • Comment vous démarquez vous de vos concurrents ?

AD : Concernant l’activité Bourse, Boursorama se démarque par les services offerts (Exclusivité sur Direct Emetteur, Offre 0% sur une gamme d’OPCVM à des tarifs préférentiels…) ainsi que par le biais de son site internet qui propose une expérience client de grande qualité.

Au-delà de l’activité Bourse, Boursorama Banque, la moins chère en France depuis 10 ans, propose à ses clients une gamme complète de produits et services : banque au quotidien, crédits, placements financiers, assurances et prévoyance. Les autres courtiers en France se limitent souvent aux seuls services de courtage.

Réglementations

  • Quel est l’impact du Groupe Société Générale sur Boursorama ?

GK : Boursorama est une filiale à 100 % de Société Générale depuis 2015. Tout en s’appuyant sur les expertises du Groupe, Boursorama est aussi une entreprise autonome. Du point de vue de nos clients, le fait d’être adossé à une grande banque, Société Générale, les rassure.

  • La Bourse est une activité de plus en plus régulée, quelles sont les réglementations qui vous ont impactés ?

GK : En effet les marchés sont de plus en plus réglementés. La réglementation MiFID II a grandement impacté Boursorama comme tous les acteurs du secteur des marchés financiers. Le renforcement de la transparence et de la protection des investisseurs sont des volets positifs de cette réglementation qui ne doivent pas être perçus comme un frein à l’activité.

AD : Effectivement, il est important de souligner que Boursorama ne vit pas cette réglementation comme un frein mais plutôt comme une opportunité qui a pour effet de réaffirmer ses principes en apportant toujours plus de transparence sur la manière de négocier et de traiter sur les marchés financiers.

  • Quels ont été les challenges à relever ?

AD : Les challenges ont été les mêmes pour l’ensemble des acteurs des marchés avec en première ligne un timing et une date précise à respecter.

Cette réglementation impacte un grand nombre de services au sein de l’entreprise (IT, marketing, juridique, etc.). L’enjeu est donc de coordonner et construire le projet avec de nombreux interlocuteurs dans des délais contraints.

Par exemple, en janvier 2018, Boursorama Banque a fourni à l’ensemble de ses clients une visibilité sur tous les frais associés à la négociation d’instruments financiers au moment où celui-ci passe son ordre en bourse pour répondre aux exigences de la réglementation MiFID II. Cela a nécessité la coopération de tous les éléments de la chaine de commercialisation des produits.

GK :  Techniquement, MiFID II a été une réglementation assez lourde à transposer pour un distributeur tel que Boursorama. L’un des principaux challenges pour un distributeur tel que Boursorama a été de rassembler et fédérer tous les producteurs de produits financiers ainsi que les partenaires de notre plateforme afin de répondre aux nouvelles exigences réglementaires.

  • Quels avantages avez-vous pu tirer ?

GK : Avec MiFID II, Boursorama offre une information sur les produits et les frais plus complète et plus récurrente. Tout cela garantit une transparence et une sécurité supplémentaires à nos clients.

L’avenir

  • Comment voyez-vous le marché ces prochaines années ? attentes et challenges à relever…

AD : Après des années mouvementées sur les marchés depuis 2007, les marchés se portent mieux et l’actualité devrait être plus calme (post Brexit, et post élections américaines et françaises).

Ces dernières années, la fiscalité des marchés financiers était particulièrement contraignante. Via la réforme du Prélèvement Forfaitaire Unique, le gouvernement vient d’adopter une politique fiscale plus avantageuse. Cet allégement va, selon nous, permettre de redynamiser l’activité des investisseurs actuels et de susciter l’intérêt de nouveaux investisseurs.

GK : Le marché du brokerage (courtage) est en pleine mutation du fait des innovations technologiques (social trading, crowdfunding…) qui génèrent de nouveaux services, la blockchain sur le marché titres en est un exemple.

AD : En effet, il faut notamment faire attention au robot Advisor qui, en termes de plus-value pour le client, représente encore un simple gadget marketing. Boursorama réalise tout au long de l’année une veille sur ces nouvelles fonctionnalités, technologies et services afin de dissocier les outils qui ont un vrai apport pour le client de ceux qui n’offre pas réellement d’avantages.

Ainsi, Boursorama suit d’avantage une politique qui vise à donner plus d’informations et de valeur au client Retail pour l’accompagner dans ses choix, sans exclure bien évidemment les avancées technologiques lorsqu’elles ont un réel bénéfice.

 

Propos recueillis le 21 novembre 2017 par Frédéric GERARD, Consultant Senior, et Florian VALLEE, consultant, du cabinet Vertuo Conseil

(1) Site web adaptable à son support d’utilisation

RETOUR