Project Description

La place de la transition énergétique au sein des entreprises, banques en particulier, se dessine progressivement. S’il est admis que chacun doit faire sa part, le premier pas est le plus dur. Nicolas Garnaud, chef de produits Crédits chez Boursorama Banque a accepté de rencontrer Vertuo Conseil pour présenter son offre de prêts écoresponsables, qui est la face visible d’une démarche plus profonde de responsabilité sociale et environnementale.

Nicolas_GARNAUD

Nicolas Garnaud, chef de produits Crédits chez Boursorama Banque

Vertuo Conseil : Pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre offre et comment elle est née?

Nicolas Garnaud : Boursorama Banque a étendu sa gamme de crédits à la consommation en décembre dernier en proposant à ses clients des prêts écoresponsables. L’objectif : accompagner nos clients dans leur démarche de transition énergétique, en primant les travaux et les acquisitions de véhicules (voitures et deux roues) qui s’inscrivent dans ce cadre.

De nombreuses initiatives ont d’ores et déjà été mises en place et notamment par les constructeurs automobiles qui se positionnent de plus en plus sur l’hybride et l’électrique, ou par l’Etat qui accorde également des primes sur les travaux d’amélioration de performance énergétique des logements également. Boursorama a également décidé de contribuer au financement de cette transition énergétique en aidant ses clients à réaliser leurs projets écoresponsables. Le prêt personnel, dédié au financement de travaux ou à l’achat de véhicules est aujourd’hui pour Boursorama est une première réponse.

Le produit en lui-même est assez simple, la souscription est rapide et réservée aux clients ayant au moins 3 mois d’ancienneté pour lesquels nous avons une meilleure connaissance et sommes capables de pré remplir le parcours de souscription.

Le levier d’incitation naturel est la tarification : Boursorama a choisi d’appliquer une remise de 5% sur l’intégralité de la grille, qui couvre des crédits de 5 000 € à 50 000 € et de 12 à 72 mois.

Nous sommes les premiers à avoir lancé cette offre.

V.C. : Peut-on considérer que vous êtes partis d’une problématique de transition énergétique, qui vous a mené à créer cette offre ?

N.G. : C’est cela. De plus en plus de Français se préoccupent de limiter leur propre impact sur l’environnement. C’est aussi le cas de Boursorama, tant en compte propre que pour ses clients. Après avoir dématérialisé l’intégralité de ses parcours de souscription de crédits immobiliers et de prêts personnels, Boursorama Banque a lancé cette offre de crédit éco-responsable.

Nous avons décidé de favoriser de manière large le financement de véhicules écologiques, intégrant les moteurs hybrides dans nos critères d’éligibilité, plus écologiques que les moteurs à essence. Bien que l’hybride ne bénéficie pas de bonus écologique gouvernemental, nos clients sont éligibles à la remise.

Pour nous, cette évolution du mode de transport est inévitable et il est préférable, dès aujourd’hui, d’accompagner, de faciliter le choix de nos clients, voire même de convaincre ceux qui hésitent à franchir le cap.

V.C. : Quels ont été les éventuels freins (réglementaires, techniques, culturels, organisationnels) que vous avez-pu rencontrer dans le développement de cette offre ?

N.G. : Nous n’avons rencontré aucun frein technique pour mettre en place cette offre de bonus écologique, il nous a suffi de créer une grille spécifique supplémentaire.

Il en a été de même sur le plan réglementaire, dans la mesure où nous sommes allés plus loin en termes de primes ou d’offres. Cette position nous prémunit d’éventuelles évolutions de la réglementation. Nous avons choisi un scope plus large qui nous permet de garder de la souplesse et qui nous a permis d’ouvrir à l’hybride par exemple.

Plus concrètement, cette initiative a pu être développée très rapidement : seulement trois semaines se sont déroulées entre la décision de la réaliser et la mise en production. Les directions web, le juridique et le middle office ont tout mis en œuvre pour mettre en place ce projet rapidement. La première souscription est arrivée dès le lendemain. Cela démontre une forte demande de la part des consommateurs pour les projets concernés.

V.C. : Comment se situe ce produit par rapport aux autres d’un point de vue purement financier ?

N.G. : Le produit est intégré dans la gamme de crédits à la consommation. Les clients de Boursorama Banque peuvent, comme pour les prêts personnels classiques, souscrire en quelques clics à cette offre de financement pour des montants compris entre 5 000€ à 50 000€, et des durées de remboursement allant de 12 à 72 mois. Les prêts écoresponsables bénéficient d’une remise de 5% sur le TAEG de la grille en vigueur.

Par ailleurs nous constatons logiquement qu’il s’agit de projets à montants légèrement plus élevés et à durées plus longues, qui s’expliquent par la nature du produit financé.

V.C. : Écologie et rentabilité sont-ils compatibles?

N.G. : Développement durable et rentabilité sont compatibles ! Le rôle de toute entreprise et donc de Boursorama est d’apporter des solutions à toutes ses parties prenantes et notamment à ses clients, de manière responsable et durable, donc rentable !

V.C. : Avez-vous des spécificités dans votre politique d’acquisition pour cette offre ?

N.G. : Ces produits sont réservés aux clients de Boursorama ayant plus de 3 mois d’ancienneté, ce qui nous garantit une connaissance suffisamment forte afin de proposer des offres attractives et très compétitives. Cette connaissance client nous permet de le faire, et d’aller plus loin en proposant les 5% de remise.

Par ailleurs cette connaissance nous permet de réaliser des communications ciblées à destination de nos clients. Un prospect peut se renseigner sur cette offre sur notre site internet, et pourra y réaliser des simulations. En revanche il devra ouvrir un compte et patienter 3 mois avant de pouvoir bénéficier de cette offre.

Pour l’instant, ce sont principalement des clients de Boursorama y ont souscrit. Les prospects ayant créé leur compte dans le but de bénéficier de cette remise sont nettement moins nombreux, en particulier si l’on compare à notre volumétrie naturelle de nouveaux clients. Ce crédit n’est pas un produit d’appel.

Nous ne mesurons pas encore si la remise a réellement incité nos clients à faire un investissement dans la transition énergétique plutôt qu’un autre.

V.C. : Comment procédez-vous à l’identification et à la vérification des projets écologiques que vous financez ?

N.G. : En fin de parcours, nous demandons un justificatif du projet au client. Ce dernier pourra bénéficier de la remise de 5% sur la grille de taux en vigueur si et seulement si, dans le document qu’il nous transmet, est fait mention de la nature écologique du projet.

Pour juger de la véracité environnementale du projet, nous nous basons sur des informations émanant d’organisations tierces : certifications, labels, indications, etc., que nous avons listées.

V.C. : Ressentez-vous une fierté, un engouement particulier pour les personnes travaillant ou ayant travaillé sur le lancement de ce produit ? Et pour les collègues ?

N.G. : Cette action s’inscrit dans une démarche responsable globale de Boursorama. En plus de la dématérialisation des parcours de souscription et de gestion des crédits, et de celle de l’envoi du code secret de carte bancaire, de nombreuses initiatives ont notamment été mises en place en matière de protection de l’environnement au sein même du siège social de Boursorama : optimisation du tri sélectif et du recyclage des déchets, installation de panneaux solaires et de ruches sur le toit, mise à disposition gratuitement de vélos électriques aux collaborateurs en guise de solution alternative à la voiture, etc. La responsabilité sociale et environnementale est l’affaire de tous et nous y contribuons, chacun à son niveau.

Une culture de prise en compte de l’impact de chacun se développe progressivement.

Le lancement de ce produit a suscité une ferveur qui lui a permis d’être réalisé rapidement, la preuve en est qu’il a pu être réalisé en trois semaines, grâce à la forte mobilisation de tous les participants.

Si d’un point de vue fonctionnel ce projet n’a pas été différent des autres, en revanche nous avons bénéficié d’un engouement facilitateur sans lequel il n’aurait pas été possible de mettre en production en trois semaines. Le caractère écologique a apporté du sens aux yeux des collaborateurs de tous les services. L’idée a été très bien reçue et a été félicitée par les acteurs du projet, ce qui a apporté une capacité d’accélération des travaux et satisfaction et fierté pour l’ensemble des collaborateurs de Boursorama.

Interview réalisé par Guilhem VENTURA, Consultant du cabinet Vertuo Conseil, membre du Groupe SQUARE

RETOUR