Project Description

  1. Présente-toi en 3 caractéristiques 

Si je ne devais retenir que 3 caractéristiques, je dirais que je suis optimiste, curieux et polyvalent.

  1. Ton parcours professionnel ?

Avant de rejoindre le monde du conseil, j’ai travaillé en Société de gestion, en Banque privée et dans l’administration de fonds. J’ai une maîtrise de l’asset management en général (instruments financiers, contraintes d’investissements, prospectus, reporting ou encore directives européennes).

  1. Quel est ton souvenir professionnel le plus marquant ?

Une période de fin de mission très intense et pleine d’imprévus. C’est le moment de faire un dernier point de mission avec le client, d’évaluer la qualité des livrables et de prioriser les dernières actions.

Je devais faire un travail important de préparation d’un comité avec l’Australie, j’apprends que les stakeholders ne seront finalement disponibles que le dernier jour de ma mission pour valider une décision au niveau du groupe. Cette dernière décision a concentré une majeure partie de ma charge de travail, dans la préparation, l’animation du comité et le partage des plans d’actions.

Et pour la petite histoire, ma mission suivante débutait deux jours plus tard.

Dans ces circonstances, on apprend à prendre du recul, garder son sang-froid et à prioriser ses actions en gardant en tête la satisfaction du client. Cette mission a été intense globalement, mais je me souviens plus particulièrement des derniers jours.

  1. La vie interne chez Vertuo c’est comment ?

La vie interne chez Vertuo Conseil permet à la fois de s’investir dans des sujets très formels : publication d’articles, partenariats avec les écoles et universités, veille, participation aux rendez-vous clients, formation. Mais aussi de profiter de moments plus informels dans le cadre des différents événements et weekends organisés tout au long de l’année.

Ces moments nous permettent de créer du lien, ce qui me semble primordial. Chacun dispose d’une marge de manœuvre importante et peut réellement être force de proposition. Chaque consultant est également libre de trouver son équilibre entre sa vie en mission et la vie interne du cabinet.

  1. Quel conseil donnerais-tu à un nouvel arrivant ?

Si je n’avais qu’un conseil à donner à un nouvel arrivant, je lui dirais d’être flexible. Par exemple, j’ai été pressenti sur des missions auxquelles je n’aurais pas pensé de prime abord, mais cela m’a permis de sortir de ma zone de confort. Ce que j’aime particulièrement. Chacun peut donner du sens à sa mission et la faire évoluer si possible dans la direction souhaitée.

RETOUR